fr en langues :
11-23 rue d’Alsace
Revisiter une architecture industrielle
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
fermer
photo 1/10
retour
description
localisation
11-23 rue d’Alsace
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama

11-23 rue d’Alsace

Paris , France

2008

Programme

Réhabilitation d’un immeuble industriel en bureaux et logements

Surface

25 280 m²

Coût des travaux

42 M€

Maître d’ouvrage

ING & Atemi

Architecte

AAAB & Associés

Architecte associé

Atelier 3AB

Architecte d’intérieur

Volume ABC

Revisiter une architecture industrielle

Longeant l’ouest de la gare de l’Est, la rue d’Alsace rend hommage, par son nom, aux milliers d’Alsaciens venus se réfugier à Paris à chaque occupation allemande de leur belle province. Nombre des constructions y ayant été érigées glorifient quant à elles davantage l’architecture industrielle et ferroviaire de la seconde moitié du XIXe siècle. Ainsi en est-il de l’immeuble sis aux numéros 11 à 23 – investissant l’îlot jusqu’à la rue du Faubourg-Saint-Denis – qu’occupait encore récemment dans son intégralité la SNCF avant que n’y soit engagée une restructuration visant à revitaliser l’ensemble.

Si le centre national des opérations ferroviaires y a aujourd’hui retrouvé son siège, une partie des bureaux rénovés (et décloisonnés) sont dorénavant loués à d’autres entreprises. Complétant les nouveaux appartements donnant sur le faubourg, les anciennes archives ont été reconverties en lofts et leur mobilier d’origine en armoires et étagères. Deux anciennes cours intérieures ainsi que l’ancien restaurant central ont reçu de grandes verrières dont une très élégamment galbée s’inspirant des voûtes sans poutre (wuliang dian) des palais chinois accessibles en train depuis la gare de l’Est via le Trans-Europe-Express, le Transsibérien et le Transmandchourien. Ces couvertures cristallines les ont mués en de lumineux espaces de convivialité et de services commandant et articulant les différents pôles d’activités entre eux. Leurs accès ont été démultipliés via la création d’une rue haute et d’une rue traversière reliant les deux rues et ouverte au public dans la journée. Les grands murs pignons surplombant cette dernière ayant été végétalisés par Patrick Blanc, cette vaste parcelle mixte que l’on peut désormais traverser jouit d’une réelle urbanité la réinscrivant dans le tissu urbain et la modernité tout en magnifiant son patrimoine ancien.

11-23 rue d’Alsace

11-23 rue d’Alsace,
75010 Paris
France