fr en langues :
Extension maritime à Monaco
Une mer apaisée
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
AAAB
fermer
photo 1/7
retour
description
vidéos
localisation
Extension maritime à Monaco
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama

Extension maritime à Monaco

Monaco, Monaco

2007

Programme

Logements résidentiels, villas, équipements tertiaires, équipements touristiques, commerces, musée

Surface

275 000 m²

Coût des travaux

6 Md€

Maître d’ouvrage

Groupe Barwa, désigné par la Principauté de Monaco

Architecte

AAAB

Architecte associé

J. Rougerie, R. Boisson, A.-C. Perrot & F. Richard

Une mer apaisée

Dès 1865, la Principauté monégasque entreprit ses premiers remblaiements côtiers pour accueillir le chemin de fer puis, dans la foulée, créer – aux pieds du Rocher et du mont Charles – le quartier de Fontvieille dont les 5,5 hectares comptent un siècle plus tard 220 000 mètres carrés de planchers. Cette croissance territoriale fut relancée en 2006 par le prince Albert II de Monaco au travers d’un concours international visant à gagner sur la mer une dizaine d’hectares supplémentaires où bâtir 275 000 m2 de logements résidentiels et villas, équipements tertiaires, touristiques et culturels. « Modèle écologique et référence en matière de technologies, le nouveau territoire devra s’intégrer de manière harmonieuse à l’identité et à l’histoire de Monaco sans impact dommageable sur l’environnement marin », précisait le monarque dans le programme.

Le projet résolument contemporain imaginé par les architectes Anthony Bechu (mandataire), Rainier Boisson, Alain-Charles Perrot et Jacques Rougerie se revendique avant tout comme un acte où l’homme développe la cité pour préserver la nature.
Résolvant avec pragmatisme les contraintes océanographiques, urbanistiques et bioclimatiques, et prônant une mixité horizontale et verticale sur l’ensemble de ses quartiers, cette proposition d’extension maritime constituera une vaste réserve foncière non figée propice à un développement urbain à long terme où les ressources
disponibles sur le site et les énergies issues de la mer et du soleil pourront être exploitées durablement. Respectueux des écosystèmes existants, ce paysage vertueux tout à la fois terrestre et marin « flotte » sur des tabliers qui reposent sur des massifs de quatre à six colonnes surmontant des
structures-poids immergées à des profondeurs de 35 à 80 mètres de sorte à ne perturber ni les cycles de l’eau, ni la navigation. Par son semis de grandes colonnes, l’architecture de son infrastructure créera la première cathédrale sous-marine perméable aux courants de fond et de surface, à la lumière naturelle indispensable au développement des espèces de la faune et de la flore méditerranéenne qui y trouveront une véritable oasis environnementale.

CONCOURS

Concept

Découvrez ce projet en vidéo

Extension maritime à Monaco

Principauté de Monaco,
98000 Monaco
Monaco