fr en langues :
Tour horizontale
Echapper aux contraintes d'un IGH
AAAB
AAAB
AAAB
fermer
photo 1/4
retour
description
vidéos
localisation
Tour horizontale
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama
Afficher le diaporama

Tour horizontale

Nanterre, France

2011

Programme

Bureaux, logements, commerces

Surface

116 000 m²

Coût des travaux

NC

Maître d’ouvrage

SILIC

Architecte

AAAB

Echapper aux contraintes d'un IGH

Dans le cadre du projet d’extension de La Défense Seine-Arche, un programme mixte de 115 000 m2 de bureaux, logements et équipements investit une parcelle d’un hectare et demi inscrite entre les Terrasses de l’Arche, le futur stade Arena de Nanterre et des voies ferrées devant être à terme recouvertes. La densité autorisée par un coefficient d’occupation du sol supérieur à sept rendait plausible le recours à un immeuble de grande hauteur.

Cependant, la réponse de l’Agence d’architecture Anthony Bechu échappe aux contraintes de l’IGH en préconisant une « tour horizontale » qui offre de meilleures implantation, orientation et répartition des différentes composantes programmatiques. En effet, la composition alvéolaire ménage, à la façon d’un tissu cellulaire, sept cours verticales qui – tout en aérant généreusement le vaste monolithe – en démultiplie les surfaces vitrées optimisant ainsi les apports en lumière du jour et leur ventilation naturelle. Qui plus est, cette disposition organique permet simultanément de mettre respectueusement à distance (jusqu’à 30 mètres) habitations et bureaux, d’en différencier le nombre de niveaux dans un même gabarit (dix étages dans la partie résidentielle au lieu de huit dans celle tertiaire) et par là même leurs façades respectives. Les commerces et locaux d’activités occupent les rez-de-rue tandis que les services mutualisés par les entreprises se déploient en rez-de-jardin.

Concept

Découvrez ce projet en vidéo

Tour horizontale

Boulevard des Bouvets,
92000 Nanterre
France